Emmanuel Macron au Niger pour soutenir Barkhane et le G5 Sahel avant Noël

Redigé par RFI
Le 22 décembre 2017 à 08:19

Le président français Emmanuel Macron se rendra au Niger en fin de journée, ce vendredi 22 décembre. Au programme, une rencontre avec le président Mahamadou Issoufou et une visite des troupes de Barkhane.

C’est la dernière destination étrangère de l’année pour le chef de l’Etat français. Emmanuel Macron passera 20 heures au Niger, ce vendredi entre la base aérienne projetée de Niamey et le palais présidentiel.

Cette visite sera orientée vers deux axes principaux. D’abord, le défi sécuritaire et migratoire. Emmanuel Macron devrait souligner la bonne coopération entre la France et le Niger qui a permis de freiner les réseaux de passeurs transitant par le pays.

G5 Sahel et Barkhane

L’occasion aussi pour le président français de revenir sur la force G5 Sahel qui monte, selon l’Elysée, jour après jour en puissance.

En revanche, aucune annonce ne devrait être faite sur la date de désengagement de l’armée française dans les pays du Sahel.

Le président français fêtera Noël avant l’heure, vendredi soir, avec Barkhane, mais, alors que la question s’était posée, il ne quittera pas Niamey pour se rendre par exemple sur la base de Madama, jugée trop éloignée.

Scolarisation des filles

Deuxième axe : la politique africaine. Après une entrevue samedi midi avec le président Mahamadou Issoufou, Emmanuel Macron devrait détailler les mesures concrètes de la France pour la scolarisation des jeunes filles. Le choix du président nigérien en la matière est qualifié de courageux par la France et une aide sera donc accordée. Emmanuel Macron en détaillera la forme et le budget.

Il sera aussi question de démographie. En juillet dernier, lors d’une conférence de presse du G20 à Hambourg, le président français avait déclaré : « Dans un pays qui compte encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien ». Un sujet sensible. Or à Niamey, certaines voix de la société civile estiment que le défi ne repose pas tant sur la démographie, mais sur la mauvaise gestion des ressources naturelles.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité