Kigali : la ville propre du Rwanda fait forte impression

Redigé par Axel Versac
Le 6 février 2018 à 12:04

Kigali au Rwanda devient la nouvelle ville synonyme de modernité. Entre propreté et innovation Kigali se place aujourd’hui devant Nairobi au Kenya et caractérise les possibilités d’enrichissement de l’Afrique.

Depuis ces derniers mois, il est possible de lire partout sur les journaux africains à quel point cette ville a changé. En un rien de temps, la cité s’est affirmée comme étant un modèle à suivre.

REPENSER LA VILLE AUTREMENT

Le pari (réussi) de ses citoyens à été de revoir entièrement le fonctionnement de leur ville. Cette dernière est le terrain d’une communauté, qu’ils incarnent et pour laquelle ils doivent se mobiliser. Ainsi, des actions mensuelles ont été instaurées. Par exemple, une fois par mois, aucune voiture ne peut circuler. Une journée est déterminée comme étant destinée à un nettoyage collectif de la ville, que l’on nomme “Umunganda“. Le but est de responsabiliser tout un chacun et de replacer l’humain au centre de cette ville. De cette manière, Kigali est devenue la ville la plus propre du Rwanda. Il semblerait que la démarche soit également portée à un niveau plus élevé puisque le maire de la ville a également interdit la circulation de tout véhicule dans le centre de la ville. Outre la propreté, c’est également la santé de chacun qui est en jeu puisque l’activité sportive est ainsi favorisée. Suivant cette même idée, des cours de sports collectifs sont également organisés en plein air. Finalement des démarches plus communes existent également, comme l’interdiction des sachets plastiques non-biodégradables que l’on trouve également dans d’autres endroits.

La ville et la vie sont repensées, c’est la communauté et le bien-être qui sont mis en avant. Kigali est également une ville qui cherche à se moderniser, à se tourner vers l’avenir.


UNE VILLE “MODÈLE”

Partout en Afrique on vante Kigali et on délaisse de plus en plus Nairobi. Jusqu’à ce jour, la capitale du Kenya était en effet la ville de l’innovation et de la modernité. Kigali représente la nouvelle réussite, le succès de ses habitants qui reprennent le contrôle de leur environnement. Ils s’approprient littéralement leur ville et deviennent acteurs de leur quotidien. Il ne s’agit pour certains que d’une question de volonté et d’investissement personnel qui peut parfaitement se déployer dans d’autres environnement. Il apparaît aussi que de nombreuses infrastructures sont mises en place afin d’accueillir de plus en plus de tourisme et principalement du tourisme d’affaire. En un an, quatre hôtels ont ouverts leurs portes et près de 8 000 chambres sont aujourd’hui à disposition des voyageurs. La ville dispose également d’un centre de conférence important, le Kigali Convention Center, couplé au Kigali Conference & Exhibition village qui accueille les principaux événements depuis plusieurs années.
Toujours plus et toujours plus loin, la ville se dote également d’une “Innovation City” à quelques kilomètres de son centre. Le projet étant de réunir une université, un incubateur ainsi que des bureaux régionaux de grandes entreprises à proximité de la ville.

DERRIÈRE LE RÊVE, LA DÉTRESSE ?
Une question se pose pour certains qui croient difficilement à ce revirement soudain de la part des habitants de Kigali. Comment croire que du jour au lendemain ils se soient réveillé avec cette volonté de changer les choses ? Loin de jouer la carte du pessimisme, certains affirment qu’il y aurait en réalité un climat de peur omniprésent mais invisible aux yeux des expatriés, principaux acteurs de cette promotion soudaine de la ville. L’habitant de la ville lui n’a jamais été interrogé quant à ce “modèle Kigali”, celui-là même qui serait le seul en mesure de vraiment communiquer à ce sujet. Il serait envisageable que cet ordre soudain soit le fruit d’une peur des forces de l’ordre, de la confrontation policière, comme à Genève ou Singapour où le moindre déchet assure une amende.

Une chose est sûre, la propreté impressionne et la ville fait parler d’elle. Malgré tout, son modèle n’est pas entièrement compris et nous interroge quant au genre de démocratie que l’on souhaite. Tout ne repose pas sur la propreté. Bien qu’elle puisse être moderne et agréable, il s’agit également de voir si ses mœurs ont évolué.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité