La Députée Kantengwa critique l’homogéneisation d’habitations des villages modèles pour indigents

Redigé par igihe
Le 12 février 2018 à 07:02

L’Honorable Kantengwa reconnaît l’erreur commise en faisant cohabiter des gens d’une même catégorie de vulnérables.

L’erreur consiste en ceci qu’étant tous vulnérables, il leur sera difficile de sortir de cette catégorie. Le constat a été fait après une visite des différents projets pour donner des logements aux personnes vulnérables, aux rescapés du génocide et aux gens qui habitaient autrefois dans des lieux à haut risque.

La Députée conclut de ce constat qu’à l’avenir les personnes recette catégorie sera mise ensemble avec d’autres personnes aux capacités supérieurs aux leurs, d’autant plus qu’ainsi les vulnérables pourraient même trouver du travail auprès de leurs voisins plus fortunés.

La Députée Uwayisenga Yvonne qui a visité le site des vulnérables dans le Secteur de Masaka, Cellule de Rusheshe en District de Kicukiro, a constaté que, quand bien même il leur a été construit des logements décents, ces gens réclament également des vivres.

Elle trouve que c’est une question qui commence à prendre une autre ampleur. Le fait est que ces gens ne sont pas satisfaits de ce qu’on leur offre, et désirent encore et toujours autre chose. Elle demande pour conclure qu’une sensibilisation, un encadrement leur soient dédiés pour qu’ils comprennent que tout ne peut leur être offert et qu’il leur faut travailler pour se développer.

La politique du logement pour les gens vulnérables dans les Villages modèles est appréciée par beaucoup, mais les critiques ne manquent pas. Ceux qui l’apprécient disent qu’en effet donner à une personne de la première catégorie, sans abri, une maison moderne avec tout le matériel nécessaire est une bonne chose, une grande contribution vers le développement de cet individu.

Ceux qui critiquent cette bonne action avancent l’idée que tous, voisins qu’ils sont, ayant les mêmes problèmes, même s’ils ont bien logés, personne ne trouvera chez autrui ne fut ce qu’un petit travail.

Les dernières statistiques de 2014montrent que 39,1% des Rwandais étaient en dessous du seuil de la pauvreté au moment où 16,3% étaient dans une extrême pauvreté.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité