La raison de la hausse d’amendes pour contrevenants aux directives régulant le commerce de la pomme de terre

Redigé par IGIHE
Le 13 février 2018 à 07:30

Des directives ayant force de loi sur la régulation du commerce de la pomme de terre produite essentiellement dans le Nord et le Nord Ouest du Rwanda conçues par les Ministères rwandais de l’Agriculture et de la Gouvernance locale ont été publiées le 7 décembre 2017 après une réunion de sensibilisation de ces directives à l’intention des commerçants tenue la veille.


Il a été fixé, au cours de cette réunion, une fourchette de prix à ne pas dépasser dans la chaîne de distribution depuis le fermier jusqu’ au consommateur. Ces directives spécifiaient également des peines encourues par les contrevenants. Ces peines étant des amendes allant de 20.000 à 2 millions de francs.

Le Gouverneur de la Province du Nord, Gatabazi JMV, a rendu visite aux journalistes en formation à Musanze et pour s’expliquer sur cette question en insistant sur le fait qu’il s’agissait de défendre le fermier.

“Nous avons commencé à frapper les contrevenants d’une amende de 20.000frw, puis de celle de 100.000Frw. Si le commerçant achète le kilo au prix de 70frw chez le cultivateur, qu’il le revend à 150frw, et qu’il remplit des camions, il n’hésitera pas à payer une amende allant même à 300.000frw. C’est pourquoi nous hausserons cette amende jusqu’à 2.000.000frw », a dit le Gouverneur.

Par la suite, a-t-il confié, plusieurs astuces des commerçants ont été inventés en complicité avec les gérants des coopératives, mais toujours au détriment du premier producteur, à savoir le cultivateur. Certains contrevenants ont été pris en flagrant délit et frappés d’amende, a-t-il dit.

Selon le Gouverneur, l’incapacité des coopératives d’acheter toute la récolte, l’inexpérience des gérants des coopératives et le manque d’intégrité morale sont les principaux obstacles au respect des prix fixés par le Ministère du Commerce à partir du cultivateur jusqu’au dernier consommateur.

Une adaptation du texte en kinyarwanda de NONAHA du 12/2/2018 portant titre "Imvano y’izamurwa ry’amande ku bacuruzi b’ibirayi banyuranya n’itegeko"


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité