Les voleurs de bétail intensifient leurs crimes dans Gatsibo (Est)

Redigé par IGIHE
Le 14 janvier 2018 à 09:50

District Gatsibo : Le vol de boeufs et génisses dans le Secteur Rwimbogo en District de Gatsibo prend de plus en plus d’ampleur ces derniers jours. Les plaintes d’éleveurs de bétail s’enregistrent au jour le jour.

Cela a amené les autorités de secteur Rwimbogo à demander des renseignements sur de tels voleurs aux éleveurs qui soupçonnaient beaucoup de ces voleurs.

La chose a pris une autre tournure non souhaitée au point que cela a pris des allures de dénonciations pour des faits non tangibles. Les personnes arrêtées soi-disant voleurs de boeufs sont arrêtées puis relâchées faute de preuves du crime.

"Les voleurs de vaches nous ont pris la plupart de génisses nous distribuées gracieusement par le Chef de l’Etat. Voyant qu’ils n’ont plus d’atres vaches à nous voler, ils se sont rabattus sur les vaches des fermes de la région. De telles personnes nous les connaissons. Elles sont arrêtées pour être immédiatement relâchées parce qu’elles ont de l’argent à offrir aux agents de maintien de l’ordre. Le lendemain de son relâchement, le présumé voleur revient chez toi et te dit que tant qu’elle aura de l’argent, que tu la dénonces mille fois, elle n’ira jamais en prison", a confié à Nonaha.com une personne sous couvert d’anonymat.

Les citoyens de ce secteur croient qu’ils peuvent dénoncer tel individu et que la Police en poste dans ce secteur peut le garder sans preuves du crime. Même ces déclarations de personnes relâchées ne sont pas enregistrées pour servir au moins de début de preuve.

"Oui, nous avons dressé une liste de présumés voleurs de bétail. La Piolice également. Nous ferons tout pour protéger les biens des citoyens", a dit le Secrétaire Exécutif de Secteur Rwimbogo pour qui le gros des investigations incombe à la Police.

Du côté de la Police en Poste dans le secteur, aucune plainte ne lui est pas parvenue. "Dès qu’une plainte est déposée, nous ouvrirons le dossier. Et puis même si nous constatons un crime pareil, nous commençons nos investigations. N’importe quel agent de Police a le droit d’ouvrir une enquête", a confié à Nonaha.com le porte-parole régional de la Police en Province de l’Est qui dit être intéressé par l’affaire.

Le rapport de Secteur Rwaimbogo de septembre 2017 fait état d’une liste de 30 présumés voleurs de vaches dans le Secteur Rwimbogo dont 5 sont arrêtés et les 25 autres activement recherchés. Ils sont accusés d’avoir volé 62 vaches, la plupart d’entre elles volées dans des fermes.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité