Le MINEDUC publie les résultats de tests de l’Ecolé primaire et du Tronc Commun : des cas de tricherie relevés

Redigé par IGIHE
Le 10 janvier 2018 à 10:58

Ce Mardi 10 janvier 2018, le Ministère de l’Education a publié les résultats du test de fin école primaire et de celui de fin de Tronc Commun des Humanités. Le taux de réussite des lauréats de l’école primaire est de 86.3% et de 89.9% pour le Tronc Commun.

En termes quantitatifs, ils étaient 22.048 écoliers finalistes à passer le test et 196.873 ont été reçus. Pour le Tronc Commun, 96.595 élèves de fin de cycle sont entrés en compétition et 86.837 ont réussi le test.

« Nous avons retenu provisoirement les résultats de 153 élèves dont 51 finalistes de Tronc Commun et 102 écoliers sur soupçon de tricherie pendant que les investigations continuent », a confié à la Presse Dr Michel Tusiime Rwibasira, directeur de Département Examens près le REB/Rwanda Educational Board ajoutant que deux autres cas de tricherie dûment constatée ont été confirmés.

De son côté, le Secrétaire d’Etat à l’enseignement Primaire et Secondaire, Dr Isaac Munyakazi, alors qu’il publiait solennellement les résultats des tests nationaux pour les finalistes des écoles primaires et de Tronc Commun, a annoncé que certains enseignants ayant fait de mauvaises prestations avérées ont été arrêtés et gardés à vue puis relâchés en 2016 par la Police Nationale.

« En procédant aux corrections des copies de tests, il a été remarqué que les concurrents ont affiché des résultats aux questions identiques. Cela est un signe que, soit les enseignants superviseurs ont failli à leurs responsabilités ou ils ont délibérément regardé ailleurs pour que les élèves copient les uns sur les autres. Nous n’affirmons rien et laissons les services d’investigations poursuivre leur tâche », a dit le Ministre Munyakazi.

Le Directeur de REB Gasana Janvier apprécie quant à lui le fait que cette année des soupçons de tricheries et autres mauvaises prestations, elles sont chiffrées à 300, sont relativement peu nombreux par rapport aux 600 cas relevés en l’an 2017.

REB annonce aux élèves et écoliers ayant subi les tests de fin de cycle de cette année qu’au cas où ils insèrent leurs codes secrets dans l’ordinateur et qu’ils ne voient pas de résultats, cela est un signe qu’ils sont soupçonnées de tricherie, qu’ils doivent se présenter devant les bureaux du REB pour se faire expliquer leur situations.
.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité