00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Le Rwanda et FMI en négociations pour le transfert de devises nécessaires à l’importation

Redigé par IGIHE
Le 13 mai 2016 à 02:34

Le Gouvernement rwandais a entamé des négociations avec le FMI pour l’octroi d’un fonds de devises permettant aux importateurs rwandais l’accès au marché international depuis qu’il y a la récession internationale.
David Lipton, Président-adjoint de FMI, a déclaré à la presse rwandaise et internationale que ces négociations vont bon train. Il a fait cette sortie alors qu’il participait aux travaux de WEF de Kigali. Le ministre Pierre Claver Gatete
"Il y a eu de grosses réalisations de profits aux USA. (...)

Le Gouvernement rwandais a entamé des négociations avec le FMI pour l’octroi d’un fonds de devises permettant aux importateurs rwandais l’accès au marché international depuis qu’il y a la récession internationale.

David Lipton, Président-adjoint de FMI, a déclaré à la presse rwandaise et internationale que ces négociations vont bon train. Il a fait cette sortie alors qu’il participait aux travaux de WEF de Kigali.

Le ministre Pierre Claver Gatete

"Il y a eu de grosses réalisations de profits aux USA. Et cela a eu un impact négatif sur le franc rwandais qui s’est ainsi dévalué. De deux, la crise économique qui a frappé la Chine a fait que ce pays a baissé sensiblement ses importations du Rwanda. Ceci veut dire que nous faisons entrer peu de devises étrangères par rapport aux années antérieures. Il faut également noter la chute des prix des produits miniers sur le marché international", a dit le Ministre de l’Economie et Finance, Claver Gatete qui a révélé qu’aussitôt, après ces constatations, le Rwanda a commencé des pourparlers avec le FMI pour que la Banque Centrale du Rwanda puisse continuer à servir les commerçants qui vont dans l’import surtout que le Rwanda affiche un déséquilibre de la balance commerciale.

Pour le dirigeant de la FMI, David Lipton, le Rwanda est en bonne position pour voir sa demande approuvée "surtout qu’il affiche une bonne santé économique", a-t-il dit avant d’ajouter :

"L’économie africaine perd de sa vivacité. Certains pays africains, essentiellement ceux situés au Sud du Sahara ont vécu des expériences négatives sérieuses dues à la diminution du volume de marchandises exportées vers la Chine", a dit Lipton.

Il a néanmoins donné espoir à la presse selon quoi ces pays africains continueront à connaiître une certaine croissance économique qui, tout de même, "diminuera de 3% en 2017".

Lipton est revenu sur le mécanisme d’octroi d’appui financier aux pays en crise économique passagère ou profonde.

M. David Lipton, Vice président du FMI au cours des travaux du WEF2016 de Kigali

"Pour déterminer un soutien au pays demandeur, nous analysons la nature de la crise énonomique et accompagnons notre appui de conditions de sortie de leurs devises et de création de modes divers de développement de leurs systèmes économiques, de chercher d’autres sources de revenus, d’impôts et autres", a dit Lipton.

Pour ce qui est de la diversification des modes de revenus, le Rwanda n’exportant que le café, le thé et les pierres précieuses, Gatete a révélé que les pouvoirs publics sont entrain d’encourager les investisseurs et exportateurs de pierres précieuses à les préparer et leur donner une valeur ajoutée avant leur exportation.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité