Attente du procès d’extradition du présumé génocidaire Twagirayezu devant un tribunal danois

Redigé par IGIHE
Le 8 janvier 2018 à 11:24

Un tribunal danois entame aujourd’hui le procès d’extradition du présumé génocidaire, Wenceslas Twagirayezu, selon des sources de Copenhague, la capitale du pays nordique.

Arrêté en mai dernier, Twagirayezu, 50 ans, vit à Smørum, une petite ville au nord de la capitale Copenhague.

"L’affaire concernant l’extradition de Wenceslas Twagirayezu débutera lundi au tribunal municipal de Hillerød, au nord de Copenhague", a déclaré une source.

Le suspect est représenté par l’avocat de la défense Bjørn Elmquist.

Dans une déclaration, l’année dernière, l’Accusation danoise, qui avait refusé de révéler le nom du suspect, a déclaré qu’ils avaient une affaire sérieuse contre lui.

"Nous avons un cas très sérieux. L’homme de 49 ans est soupçonné d’avoir participé aux massacres de plus de mille personnes, selon les autorités rwandaises. C’est très grave d’envoyer un citoyen danois devant les tribunaux rwandais. Cependant, après une enquête très approfondie, nous estimons qu’il y a suffisamment de raisons pour l’extrader", lit-on dans une partie de la déclaration publiée à l’époque.

Le Danemark a déjà extradé vers le Rwanda un suspect du génocide - Emmanuel Mbarushimana - un ancien enseignant condamné à la prison à perpétuité pour son rôle dans le génocide dans la province du Sud.

Twagirayezu est arrivé dans le pays nordique en 2001. Celui-ci qui dirige apparemment une organisation au Danemark, la Fondation Dutabarane, était professeur à l’école primaire de Majambere dans le secteur Busasamana de l’actuel district de Rubavu.

Il était bien connu dans les anciennes communes de Rubavu, Mutura et Rwerere. Il a ouvertement porté une arme à feu, selon une source.

Selon l’accusation, le suspect était également le président du parti extrémiste, CDR, dans l’ancien secteur de Gacurabwenge, également dans l’actuel district de Rubavu, et était un chef de milice connu dans la région pendant le génocide contre les Tutsis.

Le CDR était composé des membres les plus virulents des organisations politiques extrémistes qui ont joué un rôle dans le génocide.

L'affaire concernant l'extradition de Wenceslas Twagirayezu débutera lundi au tribunal municipal de Hillerød, au nord de Copenhague

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité