Urgent

Kagame invite l’Afrique à saisir l’opportunité de la 4ème Révolution industrielle

Redigé par IGIHE
Le 13 mai 2016 à 02:47

Le président rwandais Paul Kagame a appelé jeudi l’Afrique à saisir les opportunités présentées par la 4ème Révolution industrielle pour se faire un partenaire à part entière sur la scène internationale.
M. Kagame a tenu ces propos lors de l’ouverture du Forum économique mondial (WEF) sur l’Afrique à Kigali, capitale rwandaise.
"L’Afrique ne doit pas continuer à faire du rattrapage quand la 5ème Révolution arrive", a-t-il indiqué.
M. Kagame a appelé à faire de l’Afrique "un continent libre de pitié et (...)

Le président rwandais Paul Kagame a appelé jeudi l’Afrique à saisir les opportunités présentées par la 4ème Révolution industrielle pour se faire un partenaire à part entière sur la scène internationale.

M. Kagame a tenu ces propos lors de l’ouverture du Forum économique mondial (WEF) sur l’Afrique à Kigali, capitale rwandaise.

"L’Afrique ne doit pas continuer à faire du rattrapage quand la 5ème Révolution arrive", a-t-il indiqué.

M. Kagame a appelé à faire de l’Afrique "un continent libre de pitié et d’inquiétude, une place d’opportunité et de partenariat".

Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du WEF, a indiqué à cette occasion que le pouvoir de transformation de la technologie est au coeur de la vision de la 4ème Révolution industrielle.

Pour le président rwandais, la technologie n’est pas un "balle magique", mais un outil pour relever les défis auxquels fait face l’Afrique.

Il a ajouté que les marchés financiers efficaces, fiables et stables sont cruciaux pour soutenir le financement de la croissance.

Akinwumi Ayodeji Adesina, président de la Banque africaine de développement (BAD), a indiqué pour sa part que l’Afrique "n’a pas d’autre choix que d’être ambitieuse" en embrassant la Révolution industrielle.

Pour le continent africain, l’une des plus grandes priorités est l’électrification universelle permettant à la technologie de jouer son rôle dans la transformation de la vie, a-t-il affirmé.

"L’Afrique est fatiguée dans le noir. C’est la raison pour laquelle la Banque africaine de développement va consacrer 12,5 milliards de dollars américains au développement de l’électricité dans les cinq prochaines années", a déclaré le président de la BAD.

Avec Xinhua


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité