00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Rwanda renforce sa préparation aux épidémies avec des innovations et des infrastructures

Redigé par Bazikarev
Le 22 février 2024 à 11:14

Dans une initiative proactive visant à renforcer sa capacité à répondre aux épidémies, le Rwanda a mis en place des mesures innovantes telles que l’échantillonnage des eaux usées dans les compagnies aériennes et les installations sanitaires transfrontalières. Le ministre de la Santé, Dr Sabin Nsanzimana, a souligné ces efforts le 19 février, lors d’une session entre la Commission du Sénat sur les Affaires Sociales et les Droits de l’Homme, les responsables du Ministère de la Santé et le Centre Biomédical du Rwanda (RBC). Cette rencontre visait à examiner les efforts du Rwanda pour prévenir et gérer les épidémies.

Dr Nsanzimana a expliqué qu’un système intégré de réponse aux épidémies est en place pour faciliter la détection précoce et la gestion des flambées épidémiques à travers le partage d’alertes et leur analyse. Ce système, qui bénéficie de la collaboration des personnels médicaux et des agents de santé communautaires à travers le pays, est crucial pour la surveillance des maladies.

L’innovation majeure réside dans la technique d’échantillonnage des eaux usées, permettant de détecter les épidémies entrantes ou sortantes d’un pays en testant les eaux usées collectées dans les installations de lavage des mains et les toilettes utilisées par les passagers des avions et ceux traversant les frontières terrestres. Le RBC utilise cette technique depuis un an, recueillant des échantillons d’eau usée post-utilisation par les passagers dans les aéroports pour déterminer les maladies affectant les individus sur ces vols.

L’importance de la capacité de laboratoire a été soulignée, les résultats des laboratoires étant essentiels pour identifier les maladies via les échantillons collectés. Avant la pandémie de Covid-19 en mars 2020, le Rwanda disposait d’un seul laboratoire de niveau cinq étoiles capable d’effectuer des tests moléculaires par réaction en chaîne par polymérase (PCR). Aujourd’hui, le pays compte des laboratoires classés cinq étoiles dans chaque province, augmentant considérablement sa capacité de test et de réponse aux épidémies.

La production d’oxygène médical, essentielle pour le traitement des patients en soins intensifs, a été triplée depuis l’arrivée de la Covid-19, éliminant les problèmes d’approvisionnement en oxygène médical dans les hôpitaux. De plus, le nombre de ventilateurs a considérablement augmenté, passant de 39 ventilateurs complets avant la Covid-19 à 122, ainsi que l’ajout de 100 ventilateurs transportables.

Le ministre a également évoqué l’importance des centres d’isolement répartis à travers le pays et l’effort continu dans la formation du personnel médical en soins d’urgence. Un centre d’excellence pour la gestion des maladies hautement infectieuses est en construction à Masaka et devrait être achevé d’ici fin 2024. Ce centre sera équipé de technologies avancées pour assurer le traitement sécurisé des maladies hautement infectieuses tout en protégeant les travailleurs de la santé.

Les responsables sanitaires indiquent que ces initiatives témoignent de l’engagement du Rwanda à anticiper et à gérer efficacement les crises sanitaires futures. En adoptant une approche globale et en investissant dans des infrastructures et des formations de pointe, le Rwanda se positionne comme un leader régional dans la préparation et la réponse aux épidémies, visant à protéger la santé de sa population tout en contribuant à la stabilité sanitaire de la région.

Un avion de RwandAir à l'Aéroport International de Kigali. Le Rwanda renforce sa préparation à répondre aux épidémies par des approches incluant le test des eaux usées provenant des compagnies aériennes de passagers pour des fins de détection précoce des maladies. Photo d'archive.
Le Ministre de la Santé, Sabin Nsanzimana, discute avec les sénateurs Cyprien Niyomugabo et Adrie Umuhire dans la salle plénière du Sénat, peu après la conclusion de la session sur les efforts du Rwanda pour prévenir et traiter les épidémies, le 19 février 2024. Le Dr Edson Rwagasore, Responsable de la Surveillance de la Santé Publique et de la Préparation et Réponse aux Urgences au RBC

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité