00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Sexe de l’homme : tout savoir sur son anatomie

Redigé par IGIHE
Le 2 septembre 2015 à 04:17

La verge ou pénis est composée de 2 parties : le corps et le gland situé à l’extrémité. Le bout de peau qui recouvre le gland s’appelle le prépuce, présent chez tous les non circoncis.
Sur la surface inférieure du gland se trouve un repli de peau triangulaire qu’on appelle le frein, qui limite le décalottement du prépuce.
La verge est, avec le clitoris chez la femme, le seul organe érectile du corps, c’est à dire susceptible de varier de longueur et de diamètre. Cette caractéristique est due aux corps (...)

La verge ou pénis est composée de 2 parties : le corps et le gland situé à l’extrémité. Le bout de peau qui recouvre le gland s’appelle le prépuce, présent chez tous les non circoncis.

Sur la surface inférieure du gland se trouve un repli de peau triangulaire qu’on appelle le frein, qui limite le décalottement du prépuce.

La verge est, avec le clitoris chez la femme, le seul organe érectile du corps, c’est à dire susceptible de varier de longueur et de diamètre. Cette caractéristique est due aux corps caverneux qui composent le pénis et qui se gonflent de sang au moment de l’érection. Ce phénomène est déclenché par voie hormonale sous l’effet de l’excitation provoquée par le désir.

Attention, la verge n’est pas un muscle. Laissez tomber toutes les méthodes de "musculation" de cet organe, méthodes qui ne servent strictement à rien.

Quelle est la taille moyenne du sexe de l’homme ?

Dans ce domaine, il ne faut pas parler de " normes " mais de valeurs moyennes. Lesquelles sont de 8 à 11 cm au repos et de 13 à 15 cm en érection. En dessous de 8 cm en érection, on parle de micropénis. Environ 3 % des hommes sont concernés.

Est-il possible d’allonger le sexe de l’homme ?

De plus en plus d’hommes font des demandes d’allongement de la verge. Certains recourent à la chirurgie. Certes, ils arrivent généralement à gagner 2 à 3 cm en longueur au repos, mais en érection la taille de la verge reste inchangée.

En effet, l’intervention chirurgicale consiste seulement à faire ressortir la verge plus vers l’extérieur en coupant le ligament suspenseur de la verge. Ainsi le recours à la chirurgie permet juste de donner l’impression que le pénis au repos est plus grand, et non d’allonger le pénis qu’il soit au repos ou en érection. Est-ce que ça en vaut vraiment le coup ?

Un autre type d’intervention consiste à injecter de la graisse dans la verge afin de lui augmenter son volume. Mais attention, comme chacun sait : la graisse fond ! Il faut donc répéter régulièrement l’opération. Pas très excitant !

Soyons clair : il n’est pas possible d’augmenter la taille du pénis en érection. Laissez tomber toutes les pratiques miraculeuses qui vous font croire que c’est possible. Quant à la chirurgie, son seul effet est psychologique : après une intervention vous aurez l’impression d’avoir un sexe plus grand, ce qui vous aidera à vaincre vos éventuelles appréhensions. Mais n’oubliez pas qu’en réalité votre sexe a toujours la même taille, et que le plaisir ne dépend pas de la taille.

De plus en plus d’hommes font des demandes d’allongement de la verge. Certains recourent à la chirurgie. Certes, ils arrivent généralement à gagner 2 à 3 cm en longueur au repos, mais en érection la taille de la verge reste inchangée. En effet, l’intervention chirurgicale consiste seulement à faire ressortir la verge plus vers l’extérieur en coupant le ligament suspenseur de la verge.

Ainsi le recours à la chirurgie permet juste de donner l’impression que le pénis au repos est plus grand, et non d’allonger le pénis qu’il soit au repos ou en érection. Est-ce que ça en vaut vraiment le coup ?
Un autre type d’intervention consiste à injecter de la graisse dans la verge afin de lui augmenter son volume. Mais attention, comme chacun sait : la graisse fond ! Il faut donc répéter régulièrement l’opération. Pas très excitant !
Soyons clair : il n’est pas possible d’augmenter la taille du pénis en érection. Laissez tomber toutes les pratiques miraculeuses qui vous font croire que c’est possible. Quant à la chirurgie, son seul effet est psychologique : après une intervention vous aurez l’impression d’avoir un sexe plus grand, ce qui vous aidera à vaincre vos éventuelles appréhensions. Mais n’oubliez pas qu’en réalité votre sexe a toujours la même taille, et que le plaisir ne dépend pas de la taille.

L’érection

- Érection matinale : Avoir des érections matinales est tout à fait normal : tout homme pendant son sommeil connaît un certain nombre d’érections physiologiques. Votre réveil peut donc coïncider avec l’une de ces érections.

- Érection non satisfaisante : Avant d’envisager le recours au Viagra, qui est loin de représenter une solution miracle, il semble nécessaire d’effectuer un bilan complet concernant vos difficultés sexuelles. Car si un trouble de l’érection peut n’être qu’un symptôme isolé, sans aucun lien avec une maladie particulière, il peut également, et plus encore avec l’âge, constituer le signe avant-coureur d’un état pathologique qu’il importe de reconnaître. N’oubliez pas que, dans un grand nombre de cas, le diabète est découvert lorsque surviennent des troubles de l’érection. De même certains traitements destinés à traiter des affections comme l’hypertension artérielle, par exemple peuvent exercer une action négative sur le fonctionnement sexuel.
Enfin, avec l’âge on constate une diminution plus ou moins importante de la sécrétion d’hormone mâle, qui doit atteindre une certaine concentration si l’on veut obtenir une érection satisfaisante.
C’est donc tout un ensemble d’éléments qu’il importe de rechercher et d’analyser afin de mieux situer le trouble érectile dans son contexte. Une fois en possession de ces éléments, le médecin pourra vous proposer le traitement le plus adapté à votre cas, ce qui vous permettra de retrouver un fonctionnement sexuel plus satisfaisant.

Le sperme

Tout d’abord, halte aux idées fausses sur le sperme, et sachez que :
- on ne peut pas tomber enceinte en avalant le sperme
- le sperme ne fait pas gonfler la poitrine
- avaler du sperme n’est pas nocif

Une éjaculation produit environ 2 à 6 ml de sperme, sachant que chaque ml contient entre 25 et 250 millions de spermatozoïdes. Les spermatozoïdes sont composés d’une tête, d’un cou, et d’une flagelle. La tête contient les éléments essentiels à la fécondation, la flagelle assure la propulsion. Les spermatozoïdes ne se sont pas tous motivés par la course à l’ovule. Il n’y a qu’1 million de "chasseurs d’ovule", pour 500 millions de " tueurs" (recherchent et détruisent les spermatozoïdes d’un autre homme) et 100 millions de " bloqueurs" (empêchent tout sperme étranger de gagner l’utérus).

Avec Top Santé.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité