00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Les innovations des prochaines élections générales au Rwanda

Redigé par Bazikarev
Le 26 février 2024 à 10:44

Pour la première fois, les élections présidentielles et législatives au Rwanda seront organisées simultanément, une démarche annoncée par la Commission Nationale Électorale (CNE) comme une première dans l’histoire du pays. Cette initiative, prévue pour le 15 juillet 2024, promet plusieurs nouveautés, notamment l’introduction de bulletins de vote de couleurs différentes et l’augmentation significative du nombre de bureaux de vote, y compris dans les hôpitaux, pour faciliter le vote des patients et de leur entourage.

Charles Munyaneza, le Secrétaire Exécutif de la CNE, a révélé lors de l’émission "Dusangire Ijambo" du 25 février 2024, que plus d’un million de jeunes voteront pour la première fois. Cette augmentation du nombre de votants porte le nombre total d’électeurs à environ 8,7 millions, contre 7,1 millions en 2018. Un effort particulier est déployé pour inscrire ces nouveaux électeurs sur les listes et les former au processus électoral.

Les bureaux de vote ont connu une augmentation significative, passant à 2 500 avec 17 400 isoloirs, contre 16 000 lors des scrutins précédents. Cette expansion vise à réduire le nombre de votants par isoloir, de 700 à 500, pour améliorer l’efficacité et l’accès au vote.

Dans une démarche inclusive, des dispositions spéciales sont prises pour les personnes en situation de handicap, y compris l’aménagement de bulletins de vote adaptés et la possibilité pour ceux incapables de voter par eux-mêmes de se faire assister par une autre personne.

La CNE a également innové dans la conception des bureaux de vote, chaque bureau comprenant désormais trois isoloirs distincts pour les élections présidentielles et législatives, avec des urnes et des bulletins de vote de couleurs différentes pour éviter toute confusion chez les électeurs.

Le financement de ces élections provient entièrement du budget national du Rwanda, sans aide ni subvention étrangère, une pratique en place depuis 2016. Le coût prévu pour ces élections est estimé à plus de 8,1 milliards de francs rwandais, une augmentation par rapport aux coûts des scrutins précédents.

La CNE a également éclairé sur le sujet des candidatures indépendantes, exigeant de chaque candidat indépendant qu’il recueille les signatures de soutien de 600 électeurs, dont au moins 12 dans chaque district, pour démontrer une représentativité nationale.

Cela fait la quatrième fois que le Rwanda organise des élections présidentielles depuis la fin du génocide contre les Tutsi. En combinant les élections présidentielles et législatives, le Rwanda vise à rationaliser le processus électoral et à réduire les coûts, tout en assurant une participation électorale large et représentative.

Charles MUNYANEZA, Secrétaire Exécutif de la CNE

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité