00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

En cas de guerre avec la Russie, l’Otan ferait face à une catastrophe logistique

Redigé par IGIHE
Le 27 juillet 2018 à 09:39

L’état des autoroutes européennes serait le principal obstacle au déploiement rapide des troupes de l’Otan dans le cas d’un éventuel conflit avec la Russie. Les chemins de fer et le transport aérien leur permettraient à peine de pallier cette situation.
En cas de guerre entre la Russie et l’Otan en Europe, c’est l’état des infrastructures européennes de transport qui ralentirait le mouvement des troupes de l’Alliance atlantique, annonce le magazine américain Popular Mechanics. Selon lui, si Moscou (...)

L’état des autoroutes européennes serait le principal obstacle au déploiement rapide des troupes de l’Otan dans le cas d’un éventuel conflit avec la Russie. Les chemins de fer et le transport aérien leur permettraient à peine de pallier cette situation.

En cas de guerre entre la Russie et l’Otan en Europe, c’est l’état des infrastructures européennes de transport qui ralentirait le mouvement des troupes de l’Alliance atlantique, annonce le magazine américain Popular Mechanics.
Selon lui, si Moscou lançait une offensive contre l’Otan, les membres de l’Alliance ne seraient pas capables de transporter rapidement leurs troupes vers le front.

Beaucoup d’autoroutes européennes ne supportent pas le poids des matériels militaires lourds, y compris celui des chars et du matériel d’artillerie, explique-t-on dans le magazine. De plus, il y a d’autres obstacles comme les tunnels et les ponts trop étroits.

« L’année dernière, après les manœuvres Sabre Guardian, nos matériels militaires que nous devions ramener en Allemagne ont été immobilisés en Roumanie plus de deux mois », a déclaré l’ancien commandant des troupes américaines en Europe, Ben Hodges, cité par Popular Mechanics.

Les chemins de fer pourraient à peine fournir une solution aux problèmes logistiques de l’Alliance. Ils ne peuvent complètement se substituer aux autoroutes. De plus, les voies ferrées et les gares pourraient être la cible de cyber-attaques et de bombardements russes, souligne Popular Mechanics.

Quant au transport aérien, son exploitation est limitée à cause des systèmes russes de défense aérienne, notamment près de la région de Kaliningrad.

La Russie pourrait également faire face à des problèmes similaires lors de son hypothétique offensive sur l’Europe, précise Popular Mechanics.

Avec fr.sputniknews.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité