Urgent

Le président burundais promet une prochaine renormalisation des relations rwando burundaises

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 25 janvier 2021 à 10:04

Intervenant ce dimanche 24 janvier 2021 à Gitega, à l’occasion de la passation de la présidence du CNDD-FDD au nouvellement élu, l’Hon. Révérien Ndikuriyo, le Président de la République du Burundi Evariste Ndayishimiye a ouvertement parlé d’une reprise des relations de bon voisinage entre le Burundi et le Rwanda.

Gen. Ndayishimiye lors de la priere interconfessionnelle de ce 21 au 23 janvier 2021, prelude a l'election du Secretaire General du Parti au Pouvoir, le CNDD-FDD. Il met en garde les courtisans qui courent apres les postes de responsabilite. Pour lui, etre au poste doit avoir une approbation divine. Pour lui, c'est une question de petit temps pour le degel des relations rwando-burundaises.

« Nos relations avec les pays étrangers sont bonnes sauf le Rwanda. Mais là aussi des choses s’améliorent petit à petit. Nous sommes sur la bonne voie. Pourvu qu’il respecte la façon entendue de dépasser les incompréhensions entre nous. Les Rwandais sont nos frères, n’est-ce pas ! Et entre frères, il peut y avoir des malentendus mais ils ne sont pas éternels. Et gare à un intrus qui s’immiscera dans les affaires entre frères », rapporte la VOA de ce 24 janvier qui cite le Général-Président Evariste Ndayishimiye faisant allusion au climat délétère entre les deux pays survenu depuis l’exil au Rwanda de beaucoup de Burundais fuyant les pogroms de 2015 qui visaient les quelques 70.000 Burundais protestataires du 3ème mandat illégal de feu Pierre Nkurunziza (2005-2019) et de la tentative de Coup d’Etat contre lui.

Les ministres rwandais et burundais des Affaires etrangeres devisent sur la facon de revivre les relations de bon voisinage a la douane-frontiere unique rwandoburundaise de Nemba entre Kirundo burundaise et Bugesera rwandais.

Le Général Président Evariste Ndayishimiye intervient à ce sujet après qu’il ait envoyé en octobre dernier son émissaire, le Ministre burundais des Affaires Etrangères, Albert pour parler de paix entre les deux pays.

Le nouveau pouvoir CNDD-FDD entame une phase de renormalisation de ses relations avec l’extérieur après d’interminables transes et pataugeages dans la boue de la violence et épuration ethniques accompagnées de crimes politiques et disparitions d’opposants pour tenter de s’affirmer sans partage sur l’échiquier politique.

Ainsi en élisant un Chef de parti en qualité de Secrétaire Général du CNDD-FDD en la personne de l’Hon. Révérien Ndikuriyo, la démocratie burundaise annonce ses couleurs parfaitement calquées sur le mode politique tanzanien. Une personnalité désignée pour diriger le Parti plusieurs années avant le départ du maitre de Céans qui tient les rennes du pouvoir, cela veut dire qu’elle a l’assentiment du puissant caucus fait de généraux et autres chefs de guerre. Lui aussi apprendre, pendant tout ce temps là, à comprendre et à se familiariser au mode et à la philosophie de gestion du pouvoir de ce Conseil des Sages présidé par « l’Aigle en chef c’est Neva. C’est lui qui est pressenti pour présider officiellement le Conseil des sages, après la disparition de Pierre Nkurunziza ».

Le drapeau du parti de l'aigle noir, CNDD-FDD etendu. On prie sur lui. Beaucoup d'incantations comme : " Cher CNDD-FDD ; Puissiez-vous durer au pouvoir des siecles et des siecles, Amen !"

Le Burundi promet donc une succession de Chefs d’Etat avec une stricte rigueur souhaitée par ce Conseil des Sages. Ici chaque sage ou héros de la guerre qui a porté la victoire du CNDD-FDD aura-t-il son tour ? C’est une sorte de contrat de gouvernance qui se dessine au Burundi, toujours dans une sorte d’ethnocentrisme hutu, une malheureuse idéologie pressentie et auto-imposée de la classe politique au pouvoir dans ce pays-là.

Ce dejeuner de priere a la burundaise est parfaitement original. Le drapeau est etendu tire par les hautes dignites du Pouvoir, Gen Evariste Ndayishimiye en tete. Ils prient pour que le pacte de gouvernance tisse et auquel le Conseil des Sages a souscrit puisse survivre au temps et durer plus de cent ans avec une alternance a la tete du pouvoir par les hautes sommites entre elles au sein du meme parti CNDD-FDD. Le modele tanzanien est ici pris en odeur de saintete.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité