Urgent

RDC : FDLR pointées du doigt dans la mort de quelques 21 gardes du parc des Virunga en 2020

Redigé par IGIHE
Le 3 mars 2021 à 09:00

La direction du Parc National des Virunga en RDC a annoncé que 21 de ses gardes ont été tués par les braconniers armés y compris le groupe rebelle rwandais des FDLR/Forces Démocratiques de Libération du Rwanda.

Le Directeur de ce parc, Emmanuel Demerode, à confié à la RTBF/RadioTélévision belge qu’il a été répertorié 44 attaques dirigées contre les fonctionnaires civils de la part de ces braconniers au cours de l’année écoulée 2020.

« Des actes barbares initiés par les groupes armés dans le Parc National des Virunga sont destinés à décourager les programmes gouvernementaux de protection de la nature. Le Gouvernement perd environ un milliard de dollars chaque année à cause de cette insécurité délibérée et intéressée », a confié Démérode qui accuse les FDLR d’avoir conduit une attaque dans ledit Parc en avril 2020 et avoir tué 12 gardes.
Ces groupes armés braconnent et la flore et la faune de ce Parc.

Ils y exploitent une coupe d’arbres qu’ils incinèrent pour produire le charbon de bois très vendu depuis Goma jusque dans les villes éloignées du pays.

Il est recensé 122 groupes armés qui opèrent dans les 3 provinces du Sud et Nord Kivus et de l’Ituri de l’Est de la RDC. Faut-il dire que parmi elles les FDLR rwandaises sont les plus organisées et structurées. Elles organisent ce braconnage et, autrefois, la levée des taxes de péage aux honnêtes citoyens congolais comme un effort de guerre.

En d’autres termes, les recettes de ce crime organisé servent à subvenir à l’achat d’armes et munitions pour se préparer à attaquer le Rwanda mais aussi pour entretenir une campagne médiatique et une propagande parmi les rares réfugiés rwandais qui restent sur le sol congolais.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité