Urgent

Communauté Economique de l’Afrique de l’Est : 8% de coupes budgétaires

Redigé par Deus Ntakirutimana
Le 12 mai 2013 à 10:14

Les Bailleurs de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Est (CAE) se sont désistés à financer l’exercice budgétaire 2013-2014 qui a été grevé de 8% de ses prévisions qui avaient été approuvées en ce mois de Mai en Tanzanie par le Conseil des Ministres de la Communauté.
Malgré cette coupe budgétaire, le Secrétaire Permanent au Ministère rwandais des Affaires de la CAE, Georges William Kayonga a déclaré que cela n’aura pas beaucoup de conséquences sur l’atteinte des objectifs et programmes prioritaires de (...)

Les Bailleurs de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Est (CAE) se sont désistés à financer l’exercice budgétaire 2013-2014 qui a été grevé de 8% de ses prévisions qui avaient été approuvées en ce mois de Mai en Tanzanie par le Conseil des Ministres de la Communauté.

Malgré cette coupe budgétaire, le Secrétaire Permanent au Ministère rwandais des Affaires de la CAE, Georges William Kayonga a déclaré que cela n’aura pas beaucoup de conséquences sur l’atteinte des objectifs et programmes prioritaires de la CAE et du Rwanda en général.

« Il a été demandé à chaque pays membre d’augmenté de 5% sa quote part au budget de la CAE, soit 73.2 millions de dollars et les partenaires 79.8 millions de dollars. Les 205.85 millions restants devant provenir d’autres institutions », a-t-il déclaré ajoutant que la grande portion de ce budget sera utilisée dans les activités et projets d’une rapide intégration de la CAE.

La CAE a apprécié le Burundi qui s’acquitte dans les meilleurs delais sa quote part au moment où d’autres pays membres manifestent un retard dans le déblocage de leurs contributions ; le Rwanda doit 1.8 millions de dollars ; le Kenya, un million tandis que la Tanzanie et l’Ouganda doivent respectivement 300 et 216 milles dollars d’arriérés de paiement.

Du fait de cette coupe budgétaire, certaines institutions de la CAE ont vu leurs budgets réduits. Il s’agit de l’Autorité de l’eau de la CAE dont le Budget est passé de 40 à 30 millions de dollars, du Secrétariat Général de 127 à 117 millions.

Par contre, dans la mesure de hater l’intégration régionale qu’est la CAE, l’EALA (East African Legislative Assembly) s’est vu doter de 13 millions de dollars par rapport à 12.5 millions de l’exercice écoulé.

Le Programme d’Appui aux Infrastructures douanières de la CAE a été doté de 15% du budget total de la CAE, soit 18.5 millions de dollars et 9.6 millions de dollars ont été affectés au Haut Conseil des Universités de la CAE avec mission d’harmoniser l’éducation dans l’espace CAE.

Le secteur des Transports a également jugé prioritaire avec une dotation de 1.5 millions de dollars par rapport à seulement 300 mille dollars de l’exercice budgétaire de l’annee qui s’écoule.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité