00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

DANEMARK :Le gouvernement contre les manifestations impliquants des profanations du Coran

Redigé par Ange-Carolle Kouassi
Le 31 juillet 2023 à 06:37

Le gouvernement danois a fait savoir, le dimanche 30 juillet, qu’il avait l’intention de restreindre de futures manifestations qui pourraient impliquer des profanations du Coran, en raison des problèmes de sécurité qu’elles entraînent.

Cette mesure vise à réduire le nombre de Corans profanés au Danemark suite à plusieurs manifestations au cours desquelles des Danois ont brûlé ce livre saint. Cette action, considérée comme une provocation par de nombreux Danois, est perçue comme un jeu entre les mains des extrémistes et source de division dans le pays, comme l’a expliqué le ministre des Affaires étrangères dans un communiqué publié ce dimanche.

Le ministère des Affaires étrangères a souligné que le gouvernement envisageait d’intervenir dans des situations où d’autres pays, cultures et religions seraient insultés, et où de telles actions pourraient avoir des conséquences importantes et négatives pour le Danemark, en particulier sur le plan de la sécurité. Toutefois, cette démarche devrait s’inscrire dans le cadre de la liberté d’expression, valeur fondamentale du Danemark protégée par sa Constitution.

Le Premier ministre suédois, Ulf Kristersson, a également exprimé son soutien à cette démarche, et il a souligné que la Suède était déjà engagée dans un processus similaire pour renforcer sa sécurité nationale et celle de ses citoyens.

« Nous avons également commencé à analyser la situation juridique afin d’envisager des mesures pour renforcer notre sécurité nationale et la sécurité des Suédois et dans le monde », a rappelé Ulf Kristersson dans un message sur Instagram.

À la fin du mois de juillet au Danemark, une vidéo publiée par le mouvement d’extrême droite "Danske Patriote" montrait un homme profanant et brûlant apparemment un Coran, ainsi que piétinant un drapeau irakien. Suite à une action similaire quelques jours auparavant, près d’un millier de manifestants s’étaient rassemblés de nuit à Bagdad, tentant de marcher en direction de l’ambassade danoise. Cependant, la police irakienne les avait dispersés à l’aide de matraques et de gaz lacrymogènes.

Fin juin, un réfugié irakien âgé de 37 ans, Salwan Momika, résidant en Suède, avait incendié des pages du Coran devant la principale mosquée de Stockholm. La semaine dernière, il a répété cette action en piétinant et déchirant à nouveau un exemplaire du livre sacré devant l’ambassade d’Irak, exprimant ainsi son opposition à ses préceptes.

Suite à l’autorisation donnée par la police suédoise pour cet événement, des centaines d’Irakiens ont envahi l’ambassade de Suède à Bagdad et y ont mis le feu. En réaction, l’ambassadrice suédoise a été expulsée d’Irak et l’Iran a indiqué qu’il n’accepterait pas de nouvel ambassadeur du pays scandinave sur son territoire.

Cette situation soulève des inquiétudes légitimes concernant la sécurité et la stabilité dans la région, et les gouvernements danois et suédois cherchent à adopter des mesures pour prévenir de telles manifestations à l’avenir tout en préservant les valeurs démocratiques et la liberté d’expression qui sont chères à leurs pays respectifs.

:Le gouvernement contre les manifestations impliquants des profanations du Coran

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité