00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Entretien téléphonique entre le Président Kagame et le Président Macron, la nécessité d’une solution en RDC

Redigé par Bazikarev
Le 23 avril 2024 à 04:40

Dans un entretien téléphonique, le Président de la République, Paul Kagame, et son homologue français, Emmanuel Macron, ont tenu des discussions productives le mardi 23 avril 2024. Les deux chefs d’État ont examiné les différentes priorités de la relation bilatérale qui s’est renforcée au fil des ans.

Ils ont également abordé la question de la stabilité régionale, notamment la crise dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), en particulier dans la région du Nord-Kivu.

Le Président Kagame a appelé à la reprise des discussions au plus haut niveau entre les dirigeants de la RDC et du Rwanda et au respect de l’intégrité territoriale de la RDC.

Les deux dirigeants ont souligné la nécessité d’une solution politique globale pour résoudre la crise en RDC. Ils ont pris note des processus en cours visant à faciliter une telle solution, notamment le Processus de Luanda et le Processus de Nairobi de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).

Cette discussion intervient alors que le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a récemment souligné la nécessité d’une solution politique pour mettre fin à la crise dans l’est de la RDC, où son pays a déployé des milliers de soldats dans le cadre d’une mission de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Le Président Ramaphosa a déclaré que trouver une solution politique à la situation dans la région était une priorité lors de sa visite à Kigali pour la commémoration du 30ème anniversaire du génocide contre les Tutsis.

De même, l’ancien Président sud-africain Thabo Mbeki a souligné la nécessité pour la RDC de désarmer les forces génocidaires qui se sont réfugiées dans le pays après avoir commis le génocide contre les Tutsis au Rwanda en 1994, conformément à l’Accord de Sun City signé entre Kigali et Kinshasa en avril 2003.

La situation dans l’est de la RDC demeure un défi majeur pour la communauté internationale, avec plus de 150 groupes armés locaux et étrangers opérant dans la région.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité