00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

’J’aurais pu partir bien avant’ : La réponse de président Kagame aux interrogations sur sa longévité au pouvoir

Redigé par Bazikarev
Le 1er avril 2024 à 05:56

Le président Kagame explique pourquoi il continue de diriger le Rwanda, en soulignant les particularités nationales et les aspirations de son peuple.

Lors d’une interview lundi 01 Avril 2024 avec Radio 10 et Royal FM, Président Kagame s’est exprimé sur divers sujets, y compris sa longévité politique.

Il a affirmé que sa décision de rester au pouvoir n’est pas guidée par une attirance personnelle pour la position de leader, mais plutôt par une évaluation de l’état actuel et des besoins du pays.

"Je vois ce que tout le monde voit. Si le contexte était différent, avec la capacité de maintenir la stabilité et le progrès, j’aurais déjà pris ma retraite [...] Si ma présence devenait un problème pour le bien-être des Rwandais, j’en prendrais note," a-t-il précisé.

Le président Kagame a encouragé l’ouverture au dialogue, soulignant l’importance de permettre aux Rwandais d’exprimer leurs opinions.

"Les critiques n’en manqueront jamais, mais nous devons donner la parole aux citoyens. Ce n’est pas une question de temps ni quelque chose qui m’échappe. Si on me disait que ma contribution est suffisante, je serais prêt à partir sans attendre qu’on me le demande."

Il a répondu à ceux qui critiquent sa longue tenure en affirmant que chaque pays est unique, citant les États-Unis comme exemple d’une nation avec une longue histoire de stabilité, dont le modèle ne peut être appliqué partout, en particulier dans les pays en développement.

"Les pays ne sont pas uniformes. Ce qui fonctionne dans un pays ne peut pas nécessairement être transposé dans un autre," a-t-il dit, ajoutant que dans certains pays qui critiquent la durée des mandats en Afrique, des dirigeants occupent des postes équivalents pendant de longues périodes sous des titres différents comme Premier ministre ou Chancelier.

Pour le président Kagame, l’essentiel est l’impact du leadership sur la vie des citoyens, plutôt que la durée du mandat.

"Si les gens ne sont pas fatigués, pourquoi le leader devrait-il l’être ?"

Le président Kagame, qui dirige le Rwanda depuis 2000, a accepté de se présenter aux élections de juillet prochain, suite à sa désignation par le FPR Inkotanyi.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité