00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Le Rwanda dément tout soutien au M23 Congolais

Redigé par Mukwaya Olivier
Le 29 mars 2022 à 11:59

Mis en déroute depuis 2013, le M23 se fait entendre de nouveau depuis novembre 2021. Il avait alors attaqué plusieurs positions des FARDC dans la zone de Rutshuru.

Depuis ce dimanche, des combats intenses opposent les FARDC au M23 à Runyonzi et Chanzu dans le territoire de Rutshuru.

Un déplacement massif de la population des villages de Mukinga, Rubona et Tcheya fuient les combats vers Rutshuru.

Tandis que les habitants de Bunagana prennent la route de l’Ouganda plus proche.

Dans un communiqué lu et disponible sur les réseaux sociaux, le Général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire du Nord Kivu, a affirmé que « le M23 est soutenu par les forces de défense rwandaises « RDF » et que l’armée congolaise avait mis la main sur deux militaires Rwandais ».

Ce que dément catégoriquement le Rwanda.

En effet, le gouverneur de la province de l’ouest, François Habitegeko a affirmé que les allégations contre le Rwanda étaient sans fondement.

Il indique que les noms des militaires cités dans le communiqué du porte-parole du gouverneur du Nord Kivu avaient déjà été évoqués lors d’une réunion des services de renseignements des deux parties qui avait eu lieu le 25 février 2022.

Il en a profité pour demander que la commission conjointe de vérification entre le Congo et le Rwanda fasse des investigations sur ces allégations, somme toute, mensongères.

De son côté, le M23 a déclaré que les deux individus étaient des bergers et non des militaires.

Toujours coté M23, on exhibe les accords signé avec le gouvernement de Kinshasa en septembre 2020 pour arrêter les incursions. Et il avait été convenu que 6000 combattants du M23 seront intégrés aux FARDC et que les autres bénéficieront d’un programme de démobilisation et réintégration. Avec un budget previsionnel de 1.334.605 $.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité