Urgent

Burera : Covid19 impacte sur les produits de la courge de Sanejo Youth Ltd

Redigé par NDJ
Le 14 octobre 2020 à 10:47

Ils sont cinq jeunes gens dont une jeune femme du District de Burera, en province du nord, qui se sont regroupés dans une entreprise SANEJO Youth ltd qui exploite les produits de la courge. Ces produits sont l’huile végétale et le jus de courges. Ces jeunes gens se plaignent des effets négatifs de la Covid 19 sur leur chiffre d’affaires.

A la sortie de leurs universités, ils se sont dit que la production de la courge de leur district est nombreuse et mal consommée. Ils ont décidé d’étudier des produits possibles de la transformation de cette courge. Tout allait bien jusqu’au moment où la pandémie de la Covid 19 a surgi paralysant la plupart des activités économiques.

« Nous avons perdu beaucoup de marchés. Notre business en a pâti », a confié Yves Nikubwayo, l’un de ces jeunes.

« Nous vendions nos produits hors de nos frontières. C’était la grande partie de nos recettes », a-t-il ajouté trouvant que le lockdown a impacté négativement sur leur business.
Le jeune businessman trouve que la situation actuelle est compliquée par le fait que la source des emballages pour leurs produits, le Kenya, est inaccessible.

“Au commencement de notre business, nous avions bénéficié du don de BDF/Business development Fund. Tout allait bien. Nous étions même confiants que nous allions remettre à ce fond national, la partie remboursable. Mais depuis que la pandémie de la Covid19 est survenue, c’est devenu du gâchis. Plus de marché ! Nous ne savons même pas faire des démarches pour obtenir un autre crédit », a-t-il ajouté avec dépit tournant les yeux vers les éventuels donateurs pour sauver leur business.

Pourtant ces jeunes se font du souci pour rien car le BDF est prêt à comprendre leurs tracas.
« Quand un éventuel investisseur nous approche avec des documents montrant comment la Covid19 lui a occasionné des pertes, le BDF leur accorde un délai supplémentaire de paiement. Il peut aussi lui accorder un crédit complémentaire. Une autre possibilité lui offerte est l’accroissement jusqu’à 75% du fond de garantie à son endroit », a dit l’Officier du BDF en matière de Communication suggérant à ces investisseurs malheureux qu’un Fonds national a été institué pour venir en aide aux investisseurs très secoués par les conséquences néfastes de la Covid 19.

Sanejo Youth ltd déclare que tout au long de ses quatre années d’existence, elle enregistrait des recettes de l’ordre de 900.000 Frw au mois, qu’au cours de cette période de Covid 19, ces recettes varient entre 200 et 300.000 francs, ce qui est loin de couvrir les dépenses de production.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité