00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Buhari à l’écart, absent pendant que le Nigeria brûle, l’économie s’effondre

Redigé par Mutni
Le 21 mars 2022 à 02:42

Dans une déclaration signée par le secrétaire national à la publicité du parti, Debo Ologunagba, intitulée "Crise du carburant : l’APC s’agenouille sur le cou des Nigérians - PDP", le principal parti d’opposition a accusé le régime du président, le général de division Muhammadu Buhari (retraité) , de "s’agenouiller sur le cou des Nigérians".

Le PDP a déclaré : « Il y a une limite à ce que les gens peuvent supporter sous une administration qui reste insensible à leurs difficultés. Il faut rappeler au président Buhari son devoir envers les Nigérians, à tout le moins faire preuve d’empathie, de compétence et d’inquiétude alors que notre pays dérive rapidement vers un précipice imminent.

« La frustration dans le pays dégénère déjà en une agitation nationale qui pourrait entraîner l’effondrement de la loi et de l’ordre si on la laisse s’envenimer. L’essence se vendant désormais entre 400 et 500 nairas le litre, le diesel à plus de 800 nairas le litre, le kérosène à plus de 750 nairas et le carburant d’aviation à 670 nairas le litre, des millions d’entreprises, d’emplois et de sources de revenus se sont effondrés dans les zones urbaines et rurales, entraînant des difficultés aiguës et des tensions sociales généralisées dans tout le pays.

"Notre parti craint que la situation n’atteigne un point d’ébullition et ne déclenche une agitation nationale qui pourrait être pire que les manifestations #EndSARS d’octobre 2020 si elle n’est pas traitée immédiatement."

Il a également accusé le président d’abdiquer ses fonctions et d’être "distant" et "absent" à un moment où le pays est aux prises avec "un réseau national effondré, une crise prolongée du carburant, un secteur de l’aviation en détresse, une monnaie en chute libre, une production et des activités commerciales paralysées".

Il a ajouté : « On dit souvent que lorsqu’un gouvernement a abdiqué sa responsabilité envers les citoyens au gré desquels il devrait servir, alors ce gouvernement est complice de la souffrance de son peuple et bénéficiaire de ses malheurs.

"Si le président Buhari pouvait personnellement communiquer sur des questions qui concernent son parti, l’APC, alors qu’il était en Angleterre, il est inconcevable qu’il ait échoué et ait négligé, comme toujours, de s’occuper de la vie en ignorant les expériences et les douleurs rencontrées quotidiennement par les Nigérians par les irréfléchis et inhumains. politique de son gouvernement.

Le PDP a déclaré que Buhari devait assumer ses responsabilités et cesser d’abdiquer ses fonctions en envoyant ses assistants émettre des réclamations et des excuses au nom du régime.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité