00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Agroalimentaire : Sina Gérard d’Ese Urwibutso et Ismail de Light Bakery urbanisent le rural

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 5 septembre 2015 à 12:21

Les possesseurs de petits capitaux rwandais s’éveillent de mieux en mieux dans la transformation agro alimentaire. Certains sont des pionniers comme URWIBUTSO Ets de Sina Gérard à Nyirangarama de Rulindo à quelques 35 Km au Nord de Kigali. Mais c’est aussi Light Bakery Ltd d’Ismail Uwimana délocalisée de Kigali à Mayange (35Km au sud de Kigali). Sina Gérard, PDG de Ets URWIBUTSO : ses produits de marques strictement rwandaise (Akabanga, Agashya) s’exportent et font leur renommée internationale. Il (...)

Les possesseurs de petits capitaux rwandais s’éveillent de mieux en mieux dans la transformation agro alimentaire. Certains sont des pionniers comme URWIBUTSO Ets de Sina Gérard à Nyirangarama de Rulindo à quelques 35 Km au Nord de Kigali. Mais c’est aussi Light Bakery Ltd d’Ismail Uwimana délocalisée de Kigali à Mayange (35Km au sud de Kigali).

Sina Gérard, PDG de Ets URWIBUTSO : ses produits de marques strictement rwandaise (Akabanga, Agashya) s’exportent et font leur renommée internationale. Il est la fierté de l’industrie rwandaise.

Les deux entrepreneurs s’y prennent différemment. Le premier veut fonder une institution parfaite de développement rural. Il associe dans son projet les paysans du patelin Nyirangarama d’où il est natif au point que son investissement est pris en charge par les ruraux pour son accroissement et son rayonnement national et international.

Le second, le jeune Ismaël, trouve les opportunités d’épanouissement de sa boulangerie en achetant, construisant et équipant pour 30 millions de francs des espaces assez grands dans Mayange, un faubourg lointain de Kigali.

"J’ai commencé cette boulangerie à Kigali où je louais un espace exigu depuis 2008. J’ai commencé ce business avec si peu d’argent. Moins d’un million de francs. Je rêvais de m’offrir un espace de travail. En décidant de m’éloigner de la ville de Kigali et y relocaliser mon business, je comptais sur le fait que les infrastructures économiques nécessaires eau, électricité, routes asphaltées y sont. De deux, ici je participe au développement du pays. Je donne un emploi permanent à 30 ouvriers. Le marché reste essentiellement Kigali où j’ai des échoppes de pain", a confié Ismaël qui force le respect des possesseurs de capitaux rwandais montrant qu’investir dans les agglomérations rurales revient à les urbaniser et qu’ainsi, l’industrie rurale participe au changement de mentalités très nécessaire à la transformation socio économique de la société rwandaise.

Du côté de Nyirangarama avec l’Entreprise URWIBUTSO qui va dans la transformation de Maracuja, des Fraises, des Prunes,... en divers jus très prisés sur le marché local et international, Sina Gérard a juré de rester un enfant du pays. Cet ancien enseignant d’avant 1994 est devenu une référence nationale pour des industriels en agro alimentaire qui veulent avancer leur région et leurs habitants dans la révolution des mentalités.

En effet, cette Entreprise qui emploie directement 30 experts en sciences alimentaires, 300 agents et 700 journaliers et plusieurs fermiers partenaires qui lui fournissent en diverses denrées agricoles, fruits de maracuja, de fraises, de prunes et du piment vert ; légumes et mais frais est parfaitement un moteur de développement du District Rulindo où elle est implantée.

Une ville est entrain de naître à Nyirangarama, habitée par la pléthore des employés de Ets Urwibutso

"J’ai gagné la confiance des fermiers des secteurs du District au point que dès que les nouvelles machines industrielles commandées seront sur place et installées, les fournitures en matières premières seront livrées en grandes quantités. Ici les fermiers de Rulindo savent qu’ils ont un marché permanent. Ils cultivent pour Eses URWIBUTSO", a confié au journaliste Sina Gérard, le PDG de l’entreprise qui veut accroître ses exportations de ses produits dûment certifiés par Rwanda Standards’Bureau : Akabanga (piment liquide), Akarusho (Vin de Banane) et différents jus de maracuja et de fraises dits Agashya et l’eau minérale.

"Ces produits de Nyirangarama sont devenus culturels en si peu de temps. Autant que la primus et la Mitziing de la séculaire Bralirwa (Brasserie et Limonaderie du Rwanda), les produits de Nyirangarama sont consommés dans les fêtes culturelles des Rwandais (mariages, baptêmes...). Nous voulons que ce cachet culturel de nos produits soit incrusté dans la mentalité des Rwandais. Nos produits rayonnent également à l’étranger. De toute la production, nous exportons pour 20% , les 80% étant consommés localement. Mais très bientôt, avec l’acquisition de machines perfectionnantes, le pourcentage d’exportation va être revu à la hausse", a confié Sina Gérard qui, en l’espace d’une décade, a fait émerger une agglomération urbaine intéressante.

"La ville de Nyirangarama est faite essentiellement des travailleurs de l’Entreprise URWIBUTSO mais aussi de ses partenaires qui lui fournissent en diverses denrées constituant des matières premières de l’usine. J’achète tout ce que les fermiers m’apportent", a dit Gérard.

Le boulanger Ismaël de Mayange n’a pas le même aura que celui du multi millionnaire Sina Gérard de l’Ets URWIBUTSO de Nyirangarama. Il compte mener des recher sur le pain qui serait exportable vers les pays limitrophes.

Sur leur route pour Kigali ou Ruhengeri-Gisenyi-Goma, les passagers font une courte halte pour se ravitailler en produits frais et
"Nous voulons travailler pour l’expansion de nos activités de boulanger mais nous commençons à déchanter. Ici, les coupures intempestives de courant électrique nous causent beaucoup de pertes. L’eau est également une denrée rares. Le robinet a tari. nous devons prendre le véhicule pour aller puiser de l’eau ailleurs. Tout ceci concourt à grossir les coûts de production. La seule contribution du gouvernement que nous lui demandons va dans la disponibilité régulière de ces deux produits éssentiels dans la production du pain", a confié Ismaël montrant que depuis sept mois qu’ils sont opérationnels dans le nouveau quartie semi rural de Mayange, des changements socio économiques y sont visibles.

Mayange Light Bakery ltd ; Préparation de beignets vendus sur le marché de Kigali

En effet, Mayange abrite également une usine de décorticage du riz, un couvoir...Cette agglomération connaît grâce à ces unités industrielles agro alimentaires, elle connaît une urbanisation qui s’accélère au jour le jour.

Sina Gérard, le PDG de Nyirangarama Ets URWIBUTSO dans le District rural de Rulindo accusant un fort relief a une autre démarche pédagogique. Pour lui, renforcer la capacité de production des fermiers agricoles et éleveurs est très important.

" Nous allons collaborer avec les fermiers des secteurs de Rulindo pour qu’ils fournissent beaucoup de fruits et qu’outre la production pour le marché local, je puisse produire une très grande quantité de jus de maracuja et de fraises concentré bon pour l’exportation. Bien plus, le relief et le climat frais de Rulindo est propice à la culture de la pomme et de la vigne. J’ai déjà distribué les plants qui sont convaincants. Nous sommes au niveau expérimental mais c’est promettant", a confié Sina Gérard qui veut donner aux fermiers de Rulindo des opportunités de production de fruits à haut rendement de recettes familiales.


Sina Gérard PDG de Ets Urwibutso introduit la culture de la pomme dans ce pays montagneux au climat frais à longueur d’année. Plus question d’importer du jus de pomme ou de la pomme bonne pour la prévention des maladies cardiaques. Il veut lui aussi être exportateur de cette denrée.

Pour Sina Gérard, ces nouvelles matières premières sont très nécessaires pour son usine qui produira une nouvelle gamme de jus de pommes, d’ huiles d’olive, d’autres vins divers qui viendront s’ajouter à son AKARUSHO extrait de la banane mûre.

Sina Gérard veut voir des centaines de vignerons sur les hauteurs de Nyirangarama avec des milliers d’hectares de vigne pour un autre assortiment d’huile végétale décholestérolisée et du vin d’une autre qualité. La phase expérimentale en phase terminale sur les hauteurs des collines de Rulindo.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité