00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Vers le rabattement et l’harmonisation des prix d’appels dans les Pays Smart Africa

Redigé par IGIHE
Le 19 avril 2016 à 03:38

Une nouvelle grille de prix des services de télécommunication va être arrêtée à partir de mai prochain par les pays membres de Smart Africa que sont entre autres Le Burkina Faso, le Gabon, le Kenya, le Mali, le Rwanda, le Sénégal, le Soudan du Sud, le Tchad et l’Ouganda. Tout se fait pour le développement durable des TICs à l’orée de 2025 en Afrique.
La réduction des prix des produits de télécommunications, l’abolition des surtaxes de téléphonie de la part d’un voyageur dans l’un des pays membres de Smart (...)

Une nouvelle grille de prix des services de télécommunication va être arrêtée à partir de mai prochain par les pays membres de Smart Africa que sont entre autres Le Burkina Faso, le Gabon, le Kenya, le Mali, le Rwanda, le Sénégal, le Soudan du Sud, le Tchad et l’Ouganda. Tout se fait pour le développement durable des TICs à l’orée de 2025 en Afrique.

La réduction des prix des produits de télécommunications, l’abolition des surtaxes de téléphonie de la part d’un voyageur dans l’un des pays membres de Smart Africa ont été faites pour la première fois au sein des pays membres du Corridor Nord Rwanda, Uganda, Kenya et Soudan du Sud. Cela a été fait dans le cadre d’un programme dit One Area Network.

Le Ministre rwandais des TICs et Jeunesse a révélé que le Programme One Area Network qui est opérationnel depuis 2 ans a eu un impact positif sur le volume des appels téléphoniques qui s’est accru de 800%.

Dr Hamadoun Touré
En ce 18 avril 2016, les ministres des TICs des pays membres de SMART AFRICA se sont réunis pour adopter le principe d’harmonisation des prix des produits et services de télécommunication, des prix accessibles au pouvoir d’achat des citoyens sans toutefois occasionner des manques à gagner des investisseurs.

"Nous allons rabattre les prix de téléphonie dans les pays du Corridor Nord. Il n’y avait pas auparavant un réseau de communication entre le Rwanda et le Soudan du Sud. Mais actuellement le volume de téléphonie des habitants des deux pays a accru e terme de plusieurs milliers. Nous espérons faire de même pour des pays éloignés l’un de l’autre comme le Rwanda et le Sénégal et rabattrons aussi les prix", a confié Nsengimana Philbert, Ministre rwandais de la Jenesse et TICs avant d’ajouter :

"En Afrique, nous avons des infrastructures économiques qui pourraient être exploitées avantageusement pour un commerce interafricain. Utilisées individuellement, elles ne dégagent pas des profits confortables. C’est pourquoi au cours de cette rencontre , nous avons discuté sur les stratégies à adopter pour que les infrastructures de télécommunication asez couteuses en termes d’investissement puissent être assez rentables et porteuses du développement du commerce interne entre les pays membres de Smart Africa.

Dr Hamadoun Touré secrétaire général de l’UIT (Union Internationale des Télécommunications) a recommandé et s’est dit satisfait de la décision de réduction et harmonisation des prix des produits et services de téléphonie pour l’ensemble de pays africains.

"D’ici peu, l’Afrique sera peuplée d’un milliard de citoyens. Ils seront tous à même d’utiliser les TICs avec des portables dernier cri, des laptops et différents logiciels. Nous espérons que ces produits seront fabriqués en Afrique pour que notre continent génère des revenus tirés des TICs", a dit Hamadoun Touré qui a adressé ses compliments au Président Paul Kagame pour avoir conçu l’idée de Smart Africa ; une idée qui fait son chemin depuis 2005.

Il est dit que dès le 9 mai prochain, un projet pilote de 3 mois sera initié. Il consistera à instaurer un système de téléphonie uniforme pour les onze pays de Smart Africa. Le prix à la minute aura une valeur de 120 francs rwandais au moment où actuellement il atteint 500 francs. Après quoi, il est dit que des prix standards seront fixés en tenant compte de l’impct financier sur les investisseurs et sur les consommateurs.

La rencontre a également décidé des mesures favorisant un voyageur dans l’un des pays membres de Smart Africa où il pourra recevoir des appels gratuits ne dépassant pas 300 minutes avant de régler les factures des services de téléphonie en vigueur dans ce pays.
C’est en marge des travaux du Sommet des Chefs d’Etat de l’Union Africaine du 31 janvier 2016 à Addis Abbeba qu’il a été décidé du rabattement des prix prohibitifs d’appels téléphoniques inter Etats Côte d’Ivoire, Gabon, Kenya, Uganda, Rwanda, Sénégal, Soudan du Sud et Tchad.

Pour l’heure, un appel téléphonique entre pays du Corridor nord coûte 75 francs à la minute.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité