00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Rwanda est optimiste quant à la construction du projet ferroviaire

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 13 février 2024 à 04:26

L’Office Rwandais pour la Promotion du Développement du Transport (RTDA) a annoncé des développements prometteurs concernant le lancement des projets de construction ferroviaire, marquant l’aboutissement d’efforts préparatoires essentiels. L’agence se concentre désormais sur la sécurisation du financement nécessaire pour avancer avec ces initiatives infrastructurales significatives.

En plus du chemin de fer connectant le Rwanda et la Tanzanie, un autre projet crucial cherche à relier le Rwanda au Kenya, à l’Ouganda et au Soudan du Sud à travers les initiatives du Corridor Nord. Ces liaisons ferroviaires devraient grandement améliorer les déplacements d’affaires, offrant un avantage significatif au Rwanda, en tant que pays enclavé.

En préparation pour le chemin de fer Rwanda-Tanzanie, des démarcations de route ont été établies de Rusumo à la ville de Kigali, avec une extension prévue pour atteindre l’aéroport de Bugesera, couvrant 18 kilomètres supplémentaires. Ce projet est conçu pour améliorer la connectivité au cœur de l’Afrique de l’Est et a été en phase de planification pendant plus de deux décennies.

Un accord pour une section de 532 miles a été signé le 9 mars 2018, se concentrant initialement sur le côté tanzanien, et des progrès ont été réalisés, avec des discussions en cours pour étendre le chemin de fer au Rwanda.

Mwiseneza Maxime Marius, Directeur Général Adjoint de RTDA, a confirmé que toutes les conditions préalables à la construction ont été remplies, et l’attention se tourne désormais vers la sécurisation du financement requis pour le lancement imminent du projet.

Pour mener à bien le chemin de fer Rwanda-Tanzanie, le Rwanda recherche plus de 1,5 milliard de dollars de financement, tandis que la Tanzanie a besoin de plus de 2,5 milliards de dollars pour sa portion du projet. Une réunion entre les présidents Kagame du Rwanda et Samia Suluhu Hassan de la Tanzanie en 2023 a accordé une haute priorité à l’amélioration du commerce, le projet ferroviaire étant un sujet clé de discussion.

Le Rwanda prévoit que le chemin de fer réduira les coûts de transport de 40%, un avantage significatif pour les commerçants rwandais qui dépendent du port de Dar es-Salaam pour 70% de leurs activités d’importation et d’exportation. Les discussions en cours avec divers pays signalent le potentiel de reprise des activités liées au projet dans un avenir proche, comme indiqué par le Ministère de l’Infrastructure.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité