00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Le Rwanda exprime ses inquiétudes quant à la collaboration entre la SADC, la MONUSCO et la FDLR

Redigé par Bazikarev
Le 15 février 2024 à 04:01

Le gouvernement rwandais a officiellement manifesté son inquiétude face aux récentes collaborations rapportées entre les forces de la communauté de développement de l’Afrique Australe(SADC), la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) et le Front Démocratique de Libération du Rwanda (FDLR), un groupe armé rwandais qui a commis le génocide au Rwanda.

Ces préoccupations interviennent après les affirmations de Jean-Pierre Bemba, Vice-Premier ministre et ministre de la Défense de la RDC, concernant la coopération militaire en cours avec la SADC dans la lutte contre le M23".

Lors d’une intervention sur Bwiza TV, Alain Mukuralinda, porte-parole adjoint du gouvernement Rwandais, a souligné le problème que représente pour Kigali le fait que la MONUSCO et les forces de la SADC puissent s’associer ouvertement avec la FDLR. "C’est un sujet de grande préoccupation pour le Rwanda, étant donné le passé et les intentions déclarées de la FDLR de déstabiliser la sécurité rwandaise", a-t-il déclaré, rappelant que le gouvernement rwandais a toujours insisté sur la nécessité de résoudre cette question.

Mukuralinda a également relevé les contradictions au sein de la RDC, où certains responsables nient la présence de la FDLR sur leur territoire, tandis que d’autres minimisent leur influence ou les décrivent de manière disparate. Cette ambiguïté contraste avec les déclarations des leaders des FDLR, qui revendiquent ouvertement leur présence et leurs activités armées sur les ondes internationales.

La déclaration du Rwanda fait suite à un appel du Ministre des Affaires étrangères de Belgique, Hadja Lahbib, exhortant le gouvernement de la RDC à cesser toute collaboration avec la FDLR. Cette demande est survenue dans le contexte d’une série de manifestations à Kinshasa, où les citoyens expriment leur frustration face à l’inaction internationale concernant le conflit dans l’est de la RDC.

Dans ce climat tendu, Jean-Pierre Bemba a réaffirmé à Goma l’engagement de la MONUSCO aux côtés des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), soulignant le soutien continu de la mission onusienne et l’arrivée quotidienne de troupes de la SADC pour combattre le M23.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité