00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Drones pour missions de santé et non de renseignement militaire

Redigé par IGIHE
Le 30 mai 2016 à 09:29

Une certaine opinion publique rwandaise craint que la nouvelle haute technologie de drones, avions sans pilotes, ne soit utilisée au Rwanda qu’à des fins d’espionnage et de renseignement militaire avant la mission de santé. Cette opinion croit que l’usage des drones vient épier les faits et gestes des gens, créant ainsi une sorte d’insécurité. Une image de l’Aéroport pour drones de Muhanga une fois construit
Le Ministre de la Jeunesse et ICt est venue au Parlement rwandais ce 18 mai pour (...)

Une certaine opinion publique rwandaise craint que la nouvelle haute technologie de drones, avions sans pilotes, ne soit utilisée au Rwanda qu’à des fins d’espionnage et de renseignement militaire avant la mission de santé.

Cette opinion croit que l’usage des drones vient épier les faits et gestes des gens, créant ainsi une sorte d’insécurité.

Une image de l’Aéroport pour drones de Muhanga une fois construit

Le Ministre de la Jeunesse et ICt est venue au Parlement rwandais ce 18 mai pour démentir cette opinion alors qu’il venait défendre le budget de son ministère. Il a insisté sur l’importance essentielle de ces drones dans le transport très rapide et en temps réel de produits médicaux dans des endroits difficiles d’accès ou ceux requérant de longs trajets en véhicule.

"Nous avons fait des MOU avec des gens qui ont remporté le marché d’usage de ces drones. Ces accords prescrivent que ces drones vont se conformer aux lois et instructions de l’Aviation civile pour la sécurité et la régulation de l’espace aérien", a dit le Ministre.

Ils vont voler à une altitude basse, 500 m, a dit le ministre aux députés inquiets à l’idée qu’ils peuvent causer des accidents. Selon ce ministre, certaines zones sont interdites de survol de ces drones dont les camps militaires, les aéroports...

A la question de sa capacité d’épier les activités des gens, le Ministre a dit que le MOU conclu avec les contractants exclut l’usage de caméra de ces drones. "Comme ils n’ont donc pas cette permission, les drones vont être utilisés uniquement à des fins de transport de matériel médical uniquement", a dit le ministre.

Philbert Nsengimana, Ministre

"Il est prévu que ces drones vont transporter les médicaments qui seront suspendus sur des parachutes. Ils seront donc largués dans des endroits convenus pour permettre au drone de rentrer à la base sans atterrir nulle part ailleurs, et cela dans au moins 15 minutes", a indiqué le Ministre.

Le ministre a révélé aux députés que ces drones sont de deux sortes. Un drone léger, petit, zipline, pour transporter des médiaments légers. Un autre type dit Red line, lui, transportera des marchandises lourdes d’un point A à un point B. Tout devra se faire sur une console c.a.d commande informatique.

La Société Zipline International Inc. titulaire de ce projet a fait un MOU avec le Ministère de la Santé et celui de la Jeunesse et ICT pour construire des infrastructures de ces drones à Muhanga. Elle construira un aéroport pour 7 drones.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité