Urgent

Libération anticipée refusée au Col. Théoneste Bagosora, cerveau du génocide des Tutsi de 1994

Redigé par IGIHE
Le 3 avril 2021 à 10:03

Carmel Agius, le Juge du Mécanisme Résiduel des Affaires du TPIR-Arusha/Tribunal Pénal International pour le Rwanda (IRMCT) a rejeté la demande de libération anticipée de l’ex-Colonel Théoneste Bagosora, principal cerveau du Génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda de 1994.

Cet homme, ancien Directeur de Cabinet de la Présidence sous Feu Juvénal Habyarimana (1973-1994), qui a été arrêté au Cameroun le 9 mars 1996 pour comparaître devant le Juge du TPIR Arusha le 7 mars 1997 avait plaidé non coupable de tous les crimes de génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda de 1994 dont il était accusé.

Reconnu coupable de meurtres, de tentative d’élimination du groupe ethnique Tutsi, de harcèlement et torture, de viol de femmes et autres crimes contre l’humanité, il a écopé 35 ans de prison ferme par le TPIR-Arusha et transféré dans une prison malienne.

Il vient de servir deux tiers de sa peine depuis mars 2019. Les dispositions légales autorisent le juge à user de sa sagesse pour remettre en liberté tout détenu qui se sera comporté correctement. Depuis cette date, il a commence a faire des demandes de liberation anticipee.

Se basant sur la lourdeur des crimes dont est reconnu Bagosora et du comportement affiché dans sa détention et jugé non satisfaisant bien que les gardiens de prison attestent qu’il améliore ce comportement petit à petit, le juge Agius a, encore une fois, décidé de ne pas répondre positivement à sa demande de libération anticipée.

Pour le juge Agius, rien ne montre que le détenu Bagosora a amélioré son comportement. « J’encourage Bagosora à se remettre en question et à décider de changer positivement au cours d’années à venir », a dit Agius promettant de revenir sur sa décision au cas où ce génocidaire manifestait de l’impossible humanité dans son être.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité