00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

La distribution d’un internet rapide dans les écoles a coûté plus de 38 milliards Frw

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 28 mars 2024 à 06:26

Le Ministère de l’Éducation du Rwanda (MINEDUC) a initié un projet destiné à doter les établissements d’enseignement primaire, secondaire et supérieur d’un accès à internet rapide et économique. Ce projet, baptisé "Projet d’Éducation Intelligente", est mené en collaboration avec le Gouvernement de la Chine et comprend l’installation de technologies permettant à ces institutions de bénéficier d’un accès internet à la fois rapide et abordable.

L’initiative sera mise en œuvre via deux centres de données situés à l’Université du Rwanda, plus précisément dans les branches de Gikondo et Huye.

Ces centres de données remplissent une double fonction : fournir un accès internet rapide et économique aux écoles et héberger divers matériaux éducatifs pour un accès facile par ceux qui en ont besoin.

Le projet, qui a commencé en 2018 et mis en œuvre vers la fin de 2023, a déjà atteint 500 écoles et universités. Il est prévu qu’il s’étende à 1 500 institutions à travers le pays. À ce jour, 30 millions de dollars, soit environ 38 milliards de Francs Rwandais, ont été investis dans le projet.

La secrétaire d’État au Ministère de l’Éducation, Irere Claudette, a déclaré que ce projet aidera les écoles et universités à accéder à un internet rapide et économique, simplifiant ainsi le processus d’enseignement.

"Nous nous sommes concentrés sur la distribution de l’accès à internet dans les écoles depuis un certain temps. Souvent, le problème était la disponibilité limitée, empêchant étudiants et enseignants d’y accéder, généralement confiné au niveau de la gestion seulement. Ainsi, nos efforts récents ont été axés sur l’augmentation de la capacité et de l’abordabilité de l’internet", a-t-elle dit.

Pour y parvenir, le Gouvernement Rwandais a cherché les ressources nécessaires pour étendre l’infrastructure internet.

"Nous avons commencé avec quelques écoles pour tester la fonctionnalité. Aujourd’hui, elles l’utilisent pour évaluer sa vitesse et son efficacité, et nous observons des résultats positifs", a-t-elle poursuivi.

Elle a ajouté que ce développement permettrait de dispenser les cours de manière plus efficace, exhortant les responsables scolaires à maintenir et à étendre l’accès à internet au sein de leurs institutions.

Le Dr Raymond Ndikumana, le Vice-Chancelier adjoint chargé de la Planification Stratégique et de l’Administration à l’Université du Rwanda (UR), a exprimé sa reconnaissance envers le Ministère de l’Éducation pour sa confiance et son soutien, notant que cela améliorerait les méthodes d’enseignement.

Les écoles et universités qui ont commencé à utiliser ce service internet l’ont décrit comme une mise à niveau opportune et rentable par rapport à leurs connexions précédentes.

Jean Marie Vianney Samarwa, le Vice-Chancelier adjoint pour l’Administration et les Finances à l’ICK, a noté que les coûts internet représentaient une dépense significative pour l’université, mais cela a maintenant été réduit.

"Nous faisons partie des universités qui ont reçu ce service internet il y a trois mois. Il offre de nombreux avantages, y compris des économies significatives sur l’une des principales dépenses pour les universités privées, qui est l’acquisition d’internet. Auparavant, les coûts élevés signifiaient l’achat de services limités et souvent inefficaces", a remarqué Samarwa.

"L’internet abordable et efficace dont nous disposons maintenant est très bénéfique. Surtout pendant le Covid-19, lorsque nous étions tenus de mener l’enseignement en ligne, nous avons rencontré des défis significatifs en raison du mauvais service internet. Cela aidera grandement à l’enseignement à distance et permettra aux enseignants étrangers de donner des cours depuis leurs pays d’origine. Nous remercions MINEDUC et le Gouvernement Rwandais", a-t-il ajouté.

Ce sentiment a été partagé par Ingabire Dominique, le Principal de l’IPRC Karongi, qui a mentionné que le projet a réduit leurs coûts internet et facilité et accéléré l’accès des étudiants à internet. Ciblant initialement plus de 500 écoles, le projet vise à atteindre toutes les institutions éducatives à travers le pays.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité