Urgent

RDC-Rwanda : Dr Vincent Biruta (Affaires Etrangères), un émissaire de Kagame auprès de Tshisekedi

Redigé par IGIHE
Le 21 janvier 2021 à 02:58

Ce mardi 19 janvier 2021, le Ministre rwandais des Affaires étrangères, à la tête d’une délégation rwandaise, se rend à Kinshasa et il est reçu par le Président Félix Antoine Tshisekedi. Il est porteur d’un message du Président rwandais Paul Kagame.
« Le message reçu est en rapport avec les questions de coopération bilatérale et celles de la région », indique le compte twitter de la Présidence congolaise.

Le President congolais Antoine-Felix Tshisekedi Tshilombo : Pres pour une franche cooperation tout azimut

Il est intéressant de voir que dans la délégation qui accompagne le Ministre des Affaires étrangères à Kinshasa, il y a des experts militaires rwandais dont le Général Nzabamwita, Chef adjoint des Services de Sécurité et la ministre rwandaise du Commerce et industrie.

Des échanges commerciaux transfrontaliers florissants et des opérations de ratissage de l’Est de la RDC réussies grâce à des échanges d’informations militaires utiles fournies par la partie rwandaise au cours de la période allant de 2017 à nos jours ; tout ceci doit nécessairement avoir été au centre de l’entretien que la délégation rwandaise a eu avec le Président congolais, Antoine-Félix Tshisekedi.

En effet, la Ministre Soraya Hakuziyaremye trouve que la tendance du commerce transfrontalier entre le Rwanda (Gisenyi, Kamembe) et la RDC (Goma et Bukavu) et même général, est parfaitement appréciable pour avoir généré 109.3 millions de dollars en 2012 et arriver de façon évolutive, année après année, à 376,1 millions $ en 2019.
Le Rwanda a-t-il tiré profit de ces accords bilatéraux pour son souci securitaire ?

Dans le domaine sécuritaire, la coopération en la matière doit satisfaire les deux parties car, Tshisekedi ayant promis aux populations de l’Est un espace pacifié et exempt de tout groupe armé étranger, la partie rwandaise a sauté sur cette occasion pour signer des accords d’échange d’informations militaires pour permettre à l’armée congolaise de traquer les irréductibles FDLR/Forces Démocratiques de Libération du Rwanda et autres CNRD/Convention Nationale pour le Renouveau Démocratique au Rwanda, FLN/Forces de Libération Nationale….

Oui, puisque depuis 2017 à ce jour, toute capture des combattants rwandais sur le sol de l’Est de la RDC était immédiatement remise par les FARDC à la partie rwandaise.
Et pour finir, la justice rwandaise a paradé 57 combattants rwandais extradés depuis l’Est de la RDC. Parmi eux, cinq généraux, trois colonels et deux lieutenants colonels, des capitaines et des hommes de troupes.

La visite visait-elle uniquement l’établissement du bilan de toutes ces actions économiques et sécuritaires.
Oui en effet, une télévision congolaise montre que cette visite de travail n’a pas été de tout repos, qu’il y a eu de cadres de travail particuliers entre les ministres de commerce et industrie entre eux.
« Les deux parties avaient préparé des projets à soumettre au débat, projets concernant les échanges commerciaux transfrontaliers de l’Espace Est de la RDC », dit la Télévision. Le cadre sécuritaire n’est pas souligné par ladite télévision. Pourtant cela ne peut avoir manqué. N’est-ce pas la question qui taraude les esprits des deux parties ?

Dr Vincent Biruta a un point de presse a la sortie de l'entretien avec le Chef de l'Etat congolais

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité